Belgique

Ce samedi, à Anvers, deux piétons ont manqué de se faire faucher sur un trottoir par un véhicule qui a brusquement dévié de sa trajectoire.

Des médias du nord du pays ont rapidement signalé que l'alcool pouvait être à l'origine de ce comportement. Selon la Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA), "l’acte apparaît comme intentionnel et sa motivation, à défaut de toute autre explication plausible, pourrait dès lors être antisémite".

La LBCA a signalé à La Libre qu'elle a décidé de se constituer partie civile. "La LBCA attend des autorités judiciaires qu’elles diligentent une enquête circonstanciée sur les motivations réelles et les antécédents de l’auteur de cet incident particulièrement grave", souligne l'organisation.

Les deux piétons, qui se rendaient à la synagogue pour l’office du samedi matin, étaient indubitablement identifiables comme Juifs orthodoxes.