Belgique

Le député flamand CD&V Eric Van Rompuy a qualifié mardi de "tout bonnement ridicule et irresponsable" la proposition de l'ex-ministre fédéral de la Mobilité et actuel ministre flamand des Sports Bert Anciaux de délocaliser l'aéroport national de Zaventem à Beauvechain et de créer à Zaventem un pôle sportif de niveau olympique.

Réagissant sur son site internet, Eric Van Rompuy a rappelé qu'en tant que ministre du gouvernement flamand, Bert Anciaux avait lui-même donné son feu vert pour investir quelque 800 millions d'euros à Zaventem dans le cadre du plan flamand pour l'aéroport et du plan START.

Pour le député CD&V c'est l'échec de Bert Anciaux dans la recherche d'une solution au problème des nuisances sonores de l'aéroport qui est à la base de son dégoût viscéral pour l'aéroport.

"Ses propos ne sont apparemment plus pris au sérieux par personne. C'est seulement 'Bert'", a-t-il commenté.

Aux yeux de l'élu du CD&V, la proposition de Bert Anciaux porte également atteinte à la crédibilité du politique.

"Est-on étonné que le politique n'est plus pris au sérieux? En appeler à 'Zaventem' dehors et jouer ainsi publiquement avec l'avenir de 60.000 personnes et de centaines d'entreprises mérite une carte rouge en tant que ministre, mais cela n'arrivera pas parce que c'est seulement Bert. C'est minable pour le niveau politique flamand", a-t-il conclu.

On relèvera par ailleurs que l'UNIZO, l'organisation des Classes moyennes flamandes, a jugé que le lancement de ballons d'essais irréfléchis était néfaste à une approche commerciale du dossier.

Pour l'UNIZO, la solution à la problématique des nuisances sonores passe par des mesures moins drastiques que la délocalisation vers un aéroport militaire mal connecté qui constituerait une mauvaise option pour le devenir de la capitale de l'Europe et pour de nombreuses PME flamandes et bruxelloises.