Van Rompuy refuse d'être traité de lavette

Claire Huysegoms Publié le - Mis à jour le

Belgique

Il y a une semaine, Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, avait été comparé précisément à une "serpillière humide" par Nigel Farage en pleine séance du parlement européen. Après Yves Leterme, c'était au tour d'Herman Van Rompuy ce dimanche de dénoncer la tirade de l'eurodéputé Britannique sur la VRT dans l'émission De Zevende Dag.

Selon l'ancien premier-ministre, il s'agit de «l’expression de la brutalité de la morale en politique». Il a également défini l'attitude de Nigel Farage en lui répondant par un mot claquant : « Pathétique ». «Ce n’était pas amusant, mais j’étais plutôt embarrassé par cette situation. Quelle personne pathétique. J’ai réagi à la manière britannique, de façon flegmatique», a déclaré l'invité de l'émission.

Le président européen attribue ces accusations à une tendance générale à la brutalité des mœurs, en politique comme ailleurs. « Nous vivons dans une société agressive et cette violence verbale se reflète aussi dans la politique », a déclaré Herman Van Rompuy, qui a également fait un parallèle avec la politique belge où ce type de comportements ne sont, selon lui, pas inexistants.

La vidéo où N. Farage insulte H. Van Rompuy

N. Farage : "Vous avez le charisme d'une lavette humide et l'apparence d'un petit employé de banque ".

Publicité clickBoxBanner