Belgique

Le procureur général de Liège a saisi le rapport de l'AFSCA sur les contrôles menés dans le cadre de l'affaire Veviba, a indiqué vendredi à l'agence Belga la présidente de la commission de la Santé, Muriel Gerkens (Ecolo).

Le procureur général ne souhaite pas que ce rapport soit transmis au parlement avant que la justice ait pu examiner si certains éléments qu'il contient ne portent pas préjudice au déroulement de l'enquête judiciaire.

Une réunion conjointe des commissions de la Santé et de l'Economie est prévue lundi matin. Des négociations sont en cours avec le président de la Chambre Siegfried Bracke sur l'opportunité d'y examiner une version expurgée des éventuels éléments préjudiciables à l'enquête. Quoi qu'il en soit, la réunion de la commission devrait être maintenue, a indiqué Mme Gerkens, un certain nombre de questions étant prévues à l'ordre du jour de la réunion.

Le groupe PS de la Chambre estime que le parlement ne doit pas attendre. "M. Ducarme doit venir lundi à #laChambre faire état du rapport - sans trahir les éléments qui pourraient relever du secret d'instruction. Et il est possible d'avoir une version anonymisée et/ou expurgée du rapport #Veviba #transparence", a-t-il tweeté vendredi.

Interrogé vendredi midi à l'issue du conseil des ministres, le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, avait indiqué qu'il avait reçu le rapport jeudi soir et que celui-ci était toujours étudié par son cabinet et celui de la ministre de la Santé, Maggie De Block.

Le procureur a fait part de sa décision de retenir la transmission du rapport  

"Le procureur général de Liège a fait part de sa décision de retenir la transmission au parlement du rapport de l'AFSCA dans l'affaire Veviba jusqu'à ce qu'il ait pu examiner toutes les pièces, en substance et annexes, convaincu que la vérification s'impose du point de vue du secret de l'instruction dont la violation pourrait avoir des conséquences graves quant à la validité d'éventuelles poursuites pénales", a indiqué vendredi soir le cabinet du ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme. Le procureur a assuré que cet examen aurait lieu "aussi vite que possible de manière à ce que le parlement dispose du rapport dans le cours de la semaine prochaine", a encore communiqué le cabinet.