Belgique Didier Viviers est recteur de l’Université libre de Bruxelles (ULB) depuis décembre 2010. A ce titre, il a participé activement à la réflexion qui a mené à la réforme du paysage de l’enseignement supérieur, qui s’organise autour d’une académie unique d’enseignement supérieur et de recherche (l’Ares) et de cinq pôles académiques géographiques. Il est d’autant plus déçu de l’annonce d’une possible future fusion entre l’UCL et Saint-Louis.

Certes, réagit-il, "ce n’est pas la première fois que l’UCL et Saint-Louis entament des négociations en vue d’une fusion" . "Mais la dernière fois, nous nous trouvions dans la logique des académies, organisées selon les réseaux (catholique, libre et officiel, NdlR) . Aujourd’hui, on n’est plus dans cette logique de piliers. Saint-Louis aurait plus d’avantages rationnels à travailler avec ses partenaires du pôle académique bruxellois. Il faudrait mettre tous les acteurs autour de la table, dans l’intérêt de la qualité de l’offre, dans l’intérêt du contribuable aussi."

(...)