Belgique Les Cliniques universitaires St-Luc ont dévoilé ce mardi matin la transformation, tant physique que virtuelle, qu'elles vont subir dans les prochaines années. "Saint-Luc 2025", nom de code du projet, va se matérialiser par la construction d'une nouvelle tour d'hospitalisation (52000 m2), de l'institut Roi Albert II (17000 m2 dédiés à la cancérologie et à l'hématologie) et d'un institut de psychiatrie (9000 m2). Parallèlement sera déployé un nouveau système informatique dernier cri. Les investissements s'élèvent à 400 millions d'euros.


1. "Hospitacité", une nouvelle tour d'hospitalisation

La nouvelle tour d'hospitalisation de 52.000 m2.
© VK Architects & Engineers et Michel Rémon & Associé

Les bureaux VK Architects & Engineers et Michel Rémon & Associés ont été désignés pour la construction de la nouvelle tour d'hospitalisation. Ce bâtiment verra le jour en face de la tour d'hospitalisation actuelle, qui sera également rénovée. Au total, St-Luc comportera 900 lits. Le nom "Hospitacité" réunit plusieurs termes clés du projet : hôpital, cité et hospitalité, comme métaphore d'un hôpital bien intégré dansle tissu urbain, expliquent les cliniques UCL.

La pose de la première pierre est prévue pour 2021.

Le futur hall principal.
© VK Architects & Engineers et Michel Rémon & Associé

2. L'institut Roi Albert II

Il sera dédié à la cancérologie et l'hématologie.
© Modulo - dJGA

Ce chantier débutera à l'automne prochain. Il regroupera toutes les activités de cancérologie et d'hématologie des Cliniques universitaires St-Luc, sur une surface totale de 17000 m2. Ouverture prévue en 2021.

Le projet est développé par le bureau belge Modulo achtects, associé au bureau néerlandais de Jong Gortemaker Algra.

Le bâtiment sera relié à l'hôpital St-Luc par des passerelles.

3. L'institut de psychiatrie

© Modulo - dJGA

A proximité également des cliniques St-Luc commencera, début 2019, la construction de l'institut de psychiatrie. Il permettra la création d'un trajet de soins intégré de la prime enfance à la vieillesse. Le bâtiment de 9000 m2 sera conçu par la même équipe que celle qui pilote l'institut Roi Albert II. Il sera en partie financé par une fondation privée, qui prend en charge la partie consacrée aux jeunes.

© Modulo - dJGA

4. Le trajet patient intégré et informatisé (TPI2)

C'est la partie virtuelle de la reconstruction de St-Luc, qui dotera les cliniques universitaires d'un nouveau système d'information médicale et soignante intégré et transversal. "Il permettra une gestion intégrée des données relatives aux patients et la mise en place de moyens de communication modernes avec les patients ainsi qu’avec leurs médecins de ville. La plate-forme marquera également l’arrivée progressive de l’intelligence artificielle à l’hôpital en proposant une véritable aide au diagnostic", annonce St-Luc.

La plateforme sera fournie par Epic, une société américaine leader mondiale sur le marché. St-Luc affirme qu'il sera le premier hôpital francophone au monde à déployer ce système.