Belgique

Le cabinet de la ministre wallonne de l’action sociale, Alda Greoli (CDH), le reconnaissait récemment. Si son projet de décret instaurant une assurance autonomie en Wallonie n’était pas voté par le gouvernement wallon, avant l’été, il avait peu de chance d’aboutir.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le gouvernement wallon s’est enfin accordé, sur le texte qui a été présenté, ce jeudi en fin de journée. La première information capitale concernant cette assurance, vise le montant qui sera demandé annuellement à chaque Wallonne et à chaque Wallon.