Belgique

Les intempéries qui ont touché la Belgique au cours des six premiers mois de l'année ont coûté aux assureurs plus de 190 millions d'euros, répartis sur quelque 85.000 sinistres, a annoncé lundi l'organisation sectorielle Assuralia sur base de chiffres provisoires. 

En six mois, cette addition est déjà deux fois plus importante que la charge des sinistres liée aux tempêtes et inondations pour l'ensemble de l'année 2017 qui, il est vrai, avait été "assez calme". En début d'année, la tempête Eleanor (du 1er au 5 janvier) a donné lieu à 20.500 déclarations de sinistre, dont 95% concernaient des dommages à des bâtiments ou à leur contenu dus aux vents violents.

La tempête David (15 au 19 janvier) a suivi et donné lieu à plus de 47.000 déclarations de sinistre, dont plus de 45.000 concernaient des dommages dus à la tempête. "Au total, ce deuxième événement représente une charge de sinistres de l'ordre de 95 millions d'euros. Selon un récent calcul du réassureur Munich Re, cette tempête sur l'Europe a été la catastrophe la plus coûteuse du premier semestre 2018 dans le monde, à raison de 1,7 milliard d'euros de dommages assurés", souligne Assuralia dans un communiqué.

Le premier semestre 2018 s'est ensuite distingué par une succession d'orages, avec plusieurs vagues d'intempéries, de la fin avril jusque début juin. Dans la foulée, les assureurs ont pris en charge plus de 14.000 demandes d'intervention pour un peu plus de 50 millions d'euros.