Belgique

La ministre wallonne du logement, Valérie De Bue (MR) entend apporter quelques modifications dans la manière dont sont octroyés les logements sociaux en Wallonie.

“L’idée est d’éviter d’avoir trop de logements inoccupés et de tenir compte de la qualité du bien mis en location dans le montant du loyer. Le loyer d’un logement qui vient d’être rénové ne doit pas être au même prix qu’un logement qui est une vraie passoire énergétique. Il sera nécessaire de tenir compte des revenus des personnes”, explique la ministre.

Les candidats devront aussi remplir un formulaire beaucoup plus précis. “On ne proposera dès lors plus un appartement à un candidat qui avait sollicité une maison et inversement”, poursuit Valérie De Bue.

Les candidats auront également la possibilité de refuser une chambre supplémentaire à laquelle ils ont pourtant droit. “Un couple âgé de moins de 35 ans bénéficiera à nouveau d’une chambre supplémentaire pour anticiper la venue au monde d’un enfant. Mais ils auront désormais le droit, sans passer par toute une procédure de dérogation à l’issue incertaine, de refuser cet avantage dans le but de maximiser leur chance d’obtenir une attribution.”.

Via cette nouvelle méthode d’attribution, les refus deviendront l’exception. Les ménages qui refuseraient un logement répondant à leurs critères se verront d’ailleurs radiés pour une période d’un an. Des dérogations pourront toujours exister en raison de circonstances d’ordre médical ou d’urgence sociale : ce sera au Comité d’attribution de la Société de logement de service public d’en décider.