Vous acceptez l'euthanasie des enfants

Christian Laporte Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Belgique

A la veille de la nouvelle année politique et donc aussi du retour du dossier devant la Haute assemblée, le Baromètre politique Dedicated - La Libre-RTBF avait aussi sondé les Belges sur les modifications législatives annoncées en vue de compléter la loi sur l’euthanasie. En voici les principaux résultats et enseignements.

1. Large majorité pour l’extension aux mineurs ne pouvant s’exprimer. Précision liminaire: on sait que les sénateurs planchent sur une extension de la loi permettant à de jeunes mineurs "capables de discernement"de se positionner eux-mêmes sur une fin de vie anticipée mais les sondeurs ont pris l’hypothèse de mineurs qui ne sont plus en état de donner leur consentement et dès lors incapables de donner leur avis et de demander eux-mêmes qu’on abrège leurs souffrances... Il en ressort que dans pareils cas qui concernent des enfants dans le coma ou dans un état végétatif prolongé, près de deux Belges sur cinq sont favorables à ce qu’on procède à une euthanasie. Les Flamands y sont un peu plus acquis que les Bruxellois et surtout que les Wallons dont un bon tiers accepterait cette situation. Reste que si on y joint les "plutôt favorables" on atteint pour ainsi 75 % d’avis "nationaux" qui l’admettraient. A noter que 13 % des Belges n’ont pas d’avis sur la question.

Flandre. Si on ventile ces données régionalement en fonction des proximités partisanes, on notera que ce sont les partis laïques - ou considérés comme tels! - que sont le S.PA et l’Open VLD et un peu moins Groen! qui en sont les plus chauds partisans. Mais pas uniquement! Ainsi 44 % des électeurs du Belang sont aussi pour. Et les électeurs de la N-VA n’en sont pas loin puisque quand même 2 sur 5 sont aussi de cet avis et si on ajouté les "plutôt favorable" on monte à 80 % de son électorat! Inversement, un tiers des sympathisants du CD&V se rallie totalement à la solution et près de 40 % encore ne le verraient pas d’un mauvais oeil.

Wallonie. Au sud du pays, les électeurs Ecolo sont les plus acquis à l’idée, frôlant les 85 %. Ceux du MR sont aussi pratiquement 8 sur 10 à s’y dire tout à fait ou très favorable alors que le pourcentage n’est que de 73 % pour ceux du PS mais quand même de 71 % pour les électeurs CDH.

Bruxelles. Contrairement à la Wallonie, les pro-Ecolo sont un peu moins gagnés à l’idée. Mais on est aussi frappé ici par l’adhésion des électeurs du MR avec 86 % de "tout à fait" ou "plutôt favorables"! Ici aussi les CDH sont très partagés alors que trois quarts des FDF soutiennent l’idée.

2. Large soutien aussi pour l’euthanasie de personnes démentes. Les Belges sont aussi favorables à quelque 80 % à autoriser l’euthanasie de personnes majeures souffrant de démence type Alzheimer ou de démence vasculaire grave qui les font tellement souffrir qu’elles ne peuvent plus les supporter. Les Bruxellois le sont à peine moins mais les Flamands comme les Wallons sont totalement à l’unisson. Par contre, l’opposition intégrale n’est que de 4 % en moyenne nationale alors qu’elle est de 7 % à Bruxelles.

Flandre. Si comme pour la question précédente, les partis laïques sont très favorables, les électeurs de la N-VA y sont aussi acquis à 85 %.

Wallonie. Neuf électeurs d’Ecolo sur dix sont en faveur de l’euthanasie des déments alors que c’est le cas de près de 85 % de ceux du MR et du PS mais c’est aussi le cas de 7 électeurs sur 10 du CDH où l’on note quand même une opposition de 15 % de ses sympathisants alors qu’aucun autre parti ne dépasse les 10 % d’avis "plutôt défavorables".

Bruxelles. Les électeurs MR sont ici encore très nombreux à vouloir un élargissement puisqu’ils frôlent les 90 %. Derrière eux, avec plus ou moins 80 % d’avis positifs, il y a les électeurs du FDF. Enfin, si près de 70 % de partisans du CDH y sont acquis, c’est encore dans leurs rangs aussi que se situent le plus grand pourcentage d’avis défavorables avec un électeur sur quatre.

3. Conclusion. Il existe aujourd’hui selon notre Baromètre, un très large consensus dans l’opinion pour étendre la législation sur l’euthanasie, y compris du côté des électeurs chrétiens démocrates ou centristes humanistes...



Publicité clickBoxBanner