Wallonie: 10.000 hectares mangés par le logement depuis 10 ans

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Depuis 2003, la Wallonie a consacré 10.463 nouveaux hectares à l'urbanisation, ce qui représente une augmentation de 10% en dix ans, peut-on lire lundi dans Sudpresse. Les terrains résidentiels représentent 104.000 hectares, soit 1/16e de la superficie du territoire belge.

Durant la dernière décennie, ce sont les villes qui ont offert le plus de superficie au développement de l'urbanisation.

Actuellement, la Wallonie compte encore plus de 57.000 hectares disponibles en zone d'habitat.

Mais certaines communes frisent la saturation, principalement dans le Hainaut, l'ouest du Brabant wallon et dans la province de Liège. Elles ne disposent plus que d'un potentiel foncier limité, évoluant entre 10 et 20%. Il s'agit de Liège, Beyne-Heusay, Tubize, Braine-l'Alleud, Waterloo, La Hulpe, Ittre, Rixensart, Wavre, Nivelles, Seneffe, La Louvière, Chapelle-lez-Herlaimont, Courcelles, Charleroi, Farciennes, Châtelet, Morlanwelz, Mons, Quaregnon, Quiévrain, Antoing et Mouscron.

Publicité clickBoxBanner