"Y a-t-il une explosion de vols à main armée? Non!"

Annick Hovine Publié le - Mis à jour le

Belgique

Une course-poursuite au petit matin sur le Ring de Bruxelles. Bilan : un truand abattu. Une attaque de bijouterie en plein milieu de l’après-midi à Ixelles. Bilan : le commerçant tué. Un autre vol à main armée dans une bijouterie à Schaerbeek en début de soirée. Bilan : un auteur décédé. C’était le lundi 12 avril, au creux des vacances de Pâques. Quelques semaines plus tôt, il y avait déjà eu la dramatique attaque d’une bijouterie, à Uccle, qui avait coûté la vie à une mère de famille, carjackée par les bandits en fuite.

Bruxelles serait-elle devenue Chicago-sur-Senne ? La capitale de l’Europe serait-elle devenue un coupe-gorge où il serait risqué de s’aventurer une fois la nuit tombée ? Commissaire divisionnaire, Jacques Deveaux assume aujourd’hui les fonctions de directeur coordinateur (Dirco) de l’arrondissement judiciaire de Bruxelles. A 52 ans, il a expérimenté toutes les facettes du métier de policier : interventions, crimes, maintien de l’ordre Après trente ans sur le terrain, il connaît Bruxelles comme sa poche (1).

"Le fameux "lundi noir" est déjà arrivé par le passé. La concomitance de faits avec, malheureusement, morts d’hommes s’est déjà produite. Mais peut-on dire qu’il y a explosion de vols à main armée ? La réponse est : non. C’est vrai que quand on voit la courbe actuelle pour 2010, je ne suis pas optimiste. J’ai l’impression qu’on va avoir une augmentation mais je ne pense pas qu’elle va être dramatique, indique ainsi le Dirco de Bruxelles. La population bruxelloise a augmenté de 12 % dans l’espace des dix dernières années. La criminalité, elle, n’augmente pas de 12 % de manière globale : au contraire, elle diminue", précise-t-il.

En revanche, " il existe des phénomènes de criminalité, dont les vols à main armée, que l’on n’arrive manifestement pas à faire diminuer comme les autres" , poursuit le policier. "Les pickpockets non plus. Les vols à l’aide d’effraction dans les voitures explosent de nouveau. Les gens ont des traces de ventouses sur leurs pare-brise, et donc on casse les carreaux pour essayer de voir s’il n’y a pas un GPS à voler. A une époque, on actait dans chaque commissariat au moins 20 vols dans voiture : c’étaient des vestes, des autoradios Puis ça s’est calmé. Aujourd’hui, ça remonte, à cause des GPS. C’est un phénomène lié à l’évolution de la technologie : le jour où on incorporera le nouveau dispositif au tableau de bord, ce sera fini, ça retombera Il y aura sans doute un nouveau phénomène : on volera peut-être les écrans qu’on place à l’arrière pour que les enfants regardent des vidéos, ou on volera carrément l’appuie-tête si l’écran est incorporé La criminalité s’adapte à des évolutions techniques et nous, on doit s’adapter aussi."

Le service d’analyse stratégique du commissaire Deveaux s’est livré récemment à un état des lieux des vols avec violence dans l’arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale. Globalement, le nombre de faits est passé de 7 737 en 2007 à 8 760 en 2008, soit une hausse de 13,2 % en un an.

Un sous-phénomène attire l’attention : "les vols à main armée sur commerces" ont grimpé dans le même temps de 36 %. Il y avait eu 501 attaques avec armes de bijouteries, librairies et autres magasins à Bruxelles en 2007; il y en a eu 682 en 2008. Pour 2009, le compteur marque déjà 588 - mais les chiffres ne sont pas complets pour cette année, l’encodage se faisant avec un certain retard.

Si on examine plus précisément quelles sont les communes dont les commerces sont particulièrement visés par les bandits armés, Bruxelles reste largement en tête (176 faits en 2008), suivie d’Anderlecht (80 faits) et de Molenbeek (60 faits).

Certaines communes, jusque-là relativement épargnées, ont connu une récente recrudescence - en flèche - du nombre de vols à main armée contre commerces. Ainsi, Jette est passée de 8 faits en 2007 à 35 faits en 2008, soit une hausse de + 337 % en un an. Et 32 attaques ont déjà été encodées pour 2009. Uccle connaît la même progression : 50 faits en 2008, contre 13 en 2007. Cette tendance, inquiétante, semble se confirmer : on a déjà recensé 52 attaques en 2009

Le document de la police relève d’ailleurs que 7 communes (Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Saint-Gilles, Watermael-Boitsfort, Uccle, Woluwe-Saint-Lambert et Schaerbeek) comptabilisent déjà, pour 2009 (année incomplète), plus de vols à main armée contre des commerces que pour l’ensemble de l’année 2008. Même si, dans l’ensemble, l’arrondissement judiciaire bruxellois connaît, entre 2008 et 2009, une diminution globale (- 13,8 %) de ce type de faits.

(1) "Vie de flics belges". Jacques Deveaux et Jean-Jacques Leduc. Les éditions de l’Arbre, 302 pp., env. 19 euros.

Publicité clickBoxBanner