Belgique L’ancien bourgmestre de Bruxelles sort du silence. Il parle de l’argent, des jours sombres, de l’avenir… Entretien-confession.

Le Samusocial, autour duquel il n’y a, selon lui, aucun scandale, le piétonnier, le stade national, la réforme de la police, les attentats, etc.

L’ancien bourgmestre de Bruxelles sort un livre ce mercredi à travers lequel il revient sur son travail à la tête de la capitale, sur ses nombreuses réalisations, sur tout ce qu’il a fait de "bien", comme il dit, sur sa vision future de Bruxelles, sur son rôle parfois difficile en période de menace terroriste et puis sur sa soudaine descente aux enfers.

Il n’hésite pas à flinguer le ministre-Président de la Région bruxelloise Rudy Vervoort, qu’il accuse d’avoir organisé son éviction. Ce livre, intitulé Yvan Mayeur, citoyen de Bruxelles, n’est pas pour autant un testament politique, assure le fondateur du Samusocial. D’ailleurs la politique, il ne l’abandonnera pas, comme il nous l’explique dans cet entretien-confession réalisé chez lui, où il passe désormais toutes ses journées qu’il espère prochainement pouvoir occuper davantage.

(...)