Belgique

Les images sont éloquentes. Juste avant le Te Deum à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule samedi à Bruxelles, un journaliste de la RTBF demande à Yves Leterme s'il sait ce qu'on commémore le 21 juillet. "La proclamation de la Constitution", répond le formateur. Le journaliste souligne discrètement que ce n'est pas juste et que le 21 juillet correspond au jour où le roi Léopold Ier a prêté serment, en 1831.

Yves Leterme se voit alors demander s'il connaît la Brabançonne. "Un peu", répond-il. Le journaliste lui propose d'en chanter un morceau et Yves Leterme entonne un: "Allons enfants de la patrie...", soit la Marseillaise, l'hymne national français. Le journaliste explique alors qu'il ne s'agit sans doute pas d'une plaisanterie, car le formateur ne chante pas non plus la Brabançonne lors de l'office. Pire, même, le reportage montre Yves Leterme en train de téléphoner pendant la messe.

D'autres hommes politiques ne s'en sortent pas mieux dans le reportage de la RTBF. Ainsi, le nouveau ministre-président de la Région wallonne, Rudy Demotte, ne répond pas non plus correctement à la question de savoir ce qu'on fête le 21 juillet et le Premier ministre sortant, Guy Verhofstadt, n'a donné la bonne réponse qu'après plusieurs minutes et après avoir répondu d'abord: "le 21 juillet, on fête la fête nationale".