Début de la fin pour Facebook ?

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Cyber C'est en tout cas ce contre quoi met en garde l'American Customer Satisfaction Index (ACSI), une enquête annuelle et américaine.

Comme le rappelle le site Slate.fr, celle-ci calcule auprès de 70.000 américains leur degré de satisfaction. Ce que l'on peut en retenir? C'est que facebook déçoit et perd des plumes. Il n'obtient plus que 61% de satisfaction pour 69% il y a un an. En cause, sa fameuse timeline qui a du mal à se faire adopter par les internautes.

En face, c'est Google+ qui, présent pour la première fois dans cette enquête, fait une percée remarquée avec 78% de satisfaction.

Pour l'ACSI, l'absence de publicité traditionnelle, une plus grande expérience de Google dans le mobile et une meilleure politique de confidentialité sont les clés du succès de Google+. Pour Larry Freed d'ailleurs, directeur de l'ACSI, Google devrait à l'avenir tirer "avantage de ses multiples propriétés et de son savoir-faire mobile pour attirer rapidement des utilisateurs. Si Facebook ne sent pas la pression qui le pousse à améliorer la satisfaction de ses clients maintenant, cela pourrait changer bientôt".

Bon, dans les faits, avec 800 millions d'utilisateurs pour 250 millions du côté de G+, le réseau social de Marc Zuckerberg reste l'indétrônable leader du marché. Pour autant signale encore Larry Freed, "le signal est clair pour la direction de Facebook: au-delà des chiffres, son indice de satisfaction a reculé entre 2011 et 2012. Au même moment, au moins un nouveau rival, Google+, est entré en scène, et celui-là semble plaire à ses utilisateurs. Ce n'est pas encore un signal d'alarme envoyé à ses dirigeants, mais c'est signe qu'il y a place à amélioration".

Publicité clickBoxBanner