Découverte de nouvelles pyramides grâce à Google Earth?

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Cyber

Elle est restée dans son bureau de Caroline de Nord et pourtant, elle pourrait avoir fait une découverte remarquable, à marquer d'une pierre blanche. Angela Micol a étudié, 10 années durant, les images satellites du désert égyptien envoyées par Google Earth. Sans fouille, la chercheuse américaine aurait découvert deux sites qui semblent abriter des pyramides.

Le découverte serait de taille au vu de l'ampleur des sites découverts : le premier fait trois fois la taille de la pyramide de Gizeh et constituerait alors la plus grande pyramide jamais découverte jusqu'à présent. Le seconde laisse apparaitre trois formes carrées... C'est en tout cas ce que relaye Télérama, en se basant sur les descriptions de la chercheuse.

Cette dernière se rendra d'ailleurs sur les lieux afin de vérifier ce qui est apparu sur les images satellites. Avant cela toutefois, des archéologues examinent les images compilées, annonce lemonde.fr.

Le site du quotidien français relève par ailleurs la polémique : Peut-on qualifier cette découverte d'historique ? "Selon certains chercheurs, ces monticules ont des structures rappelant les pyramides de la 13e dynastie, qui couvre la période de - 1801 à 1786. Pour d'autres, il est encore prématuré d'évoquer une découverte historique".

Le Huffington Post rappelle qu'en 2011, 17 pyramides avaient été découvertes grâces aux images satellites infrarouges.

Publicité clickBoxBanner