Facebook s'engage en faveur du don d'organes

afp Publié le - Mis à jour le

Cyber Le réseau social Facebook a lancé mardi une initiative destinée à mettre en contact les donneurs organes avec les patients en attente de transplantation, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

A la rubrique "santé", les utilisateurs vivant aux Etats-Unis et au Royaume-Uni peuvent désormais se déclarer donneur d'organes et expliquer leur décision à leurs amis. Des liens redirigent vers les registres de donneurs d'organes officiels et permettent ainsi aux utilisateurs qui le souhaitent de s'inscrire.

"Aujourd'hui aux Etats-Unis, 114.000 personnes, et des millions d'autres à travers le monde sont dans l'attente d'un coeur, d'un rein ou d'un foie qui leur sauvera la vie", a indiqué le fondateur du réseau social Mark Zuckerberg, l'un des premiers à avoir ajouté le statut "donneur d'organes" sur sa page. Selon Donate Life America, une ONG américaine, environ 18 personnes meurent chaque jour aux Etats-Unis, faute d'une transplantation à temps.

M. Zuckerberg dit avoir eu l'idée lors d'une conversation avec sa petite amie, étudiante en médecine, et en discutant avec son ami Steve Jobs, le co-fondateur d'Apple décédé l'an dernier qui avait reçu une greffe du foie en 2009.

"Nous voulons rendre les choses simples. Vous n'avez qu'à indiquer le pays ou l'Etat dans lequel vous habitez, et nous vous redirigeons vers les registres" de donneurs d'organes, a encore souligné Mark Zuckerberg.

Publicité clickBoxBanner