Google chez les Inuits

Belga Publié le - Mis à jour le

Cyber Le géant de l'internet Google s'est lancé mercredi dans une expédition chez les Inuits de l'Arctique, au Canada, dans le but de parfaire ses cartes du grand nord et mieux faire connaître cette communauté aux millions d'utilisateurs en ligne.

Le Premier ministre canadien Stephen Harper s'est joint à l'équipe de Google arrivée à Cambridge Bay, un petit village du territoire inuit de Nunavut, situé dans le grand nord canadien. "L'objectif de ce projet est de partager en ligne, avec le monde entier, la beauté de l'Arctique canadien et la culture du peuple inuit qui vit ici", explique l'équipe de Google dépêchée sur place.

Le groupe informatique californien a passé près d'un an à préparer ce projet cartographique avec des responsables politiques et des "anciens" des tribus inuits de Cambridge Bay, au coeur de l'archipel arctique. Le projet "Street View" de Google a fait collaborer des jeunes comme des anciens chez les Inuits, afin qu'ils apportent leur connaissance du terrain, notamment des routes, des rivières, de l'église locale en pierre, etc. "C'est important pour les Inuits de pouvoir contribuer aux plans" de Google, souligne Anna Nahogaloak, qui se souvient être arrivée sur ces terres à l'âge de dix ans, en 1958, transportée avec sa famille par des chiens de traîneaux. "Cette terre appartient à tout le monde, on la partage tous", affirme-t-elle.

Un véhicule de Google équipé d'un système de prise d'images à 360° devait jeudi faire le tour du hameau puis s'aventurer dans la toundra environnante. Les équipes de "Street View" ont parcouru de nombreux endroits du monde pour rendre leur service en ligne le plus précis possible, permettant à quiconque de se rendre virtuellement à un endroit donné, non sans provoquer parfois des polémiques.

Publicité clickBoxBanner