Les jeux de tir, quel impact sur le cerveau masculin?

S.C Publié le - Mis à jour le

Cyber

Après le décès d'un homme complètement accro aux jeux vidéo (50 heures d'affilée sur internet) ou le massacre perpétré par Anders Breivik, les jeux vidéos ont mauvaise presse. Et principalement les jeux de tir comme "World Warcraft", "Call of Duty" et "Halo". Seulement, selon le sociologue Ross Haenfler (dans le magazine Wired), cette activité satisferait les désirs psychologiques des hommes. Ils ont besoin d'affirmer leur masculinité en battant un opposant et en le percevant comme plus faible.

Aussi, selon Scott Rigby, le directeur d'Immersyven (recherche en jeux vidéo), les jeux de tir apportent la sensation d'être connecté aux autres. Les joueurs éprouvent le besoin de maîtriser les choses. A l'inverse, ils ne ressentent pas la même autonomie avec les jeux de sport. De plus, pointer et tirer, semble bien plus accessible que la trame d'un jeu de rôle.

Vers la disparition des hommes?

Un livre interpellant dresse le portrait des accros au porno et aux jeux vidéos en ligne. Dans « La disparition des hommes », le célèbre psychologue américain, Philip Zimbardo, avance que le sexe masculin pourrait disparaître suite à cet addiction.

Après une étude sur un échantillon de 20 000 hommes, les résultats montrent que ces utilisateurs compulsifs éprouvent des difficultés lorsqu'ils sont confrontés à la vie réelle. En réalité, ils cherchent la gratification instantanée et s'enferment dans une bulle. Ils ne pratiquent généralement pas d'exercice physique et développent peu de contacts sociaux. Aussi, les adeptes des jeux vidéos violents sont sujets à des comportements plus agressifs.

Bref, comme tout divertissement, il semble que les jeux vidéos doivent rester un plaisir, l'addiction n'étant jamais seine.

Publicité clickBoxBanner