Un GSM pour prédire l'avenir

rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Cyber

Plus besoin de Pythie, de tarot, de boule en verre ou de Madame Irma? Votre GSM pourrait remplacer tout cela, du moins pour vos déplacements. Et ce n'est pas rien...

Car votre GSM, sachez-le, fait déjà partie intégrante de votre mémoire : il sait où vous êtes, où vous vous êtes rendus et à quelle vitesse vous vous êtes déplacés. Mais voilà que nos portables pourront bientôt, avec une précision surprenante, découvrir où nous allons nous rendre le lendemain.

Nos sempiternels schémas de déplacement

De multiples études du genre avaient déjà été effectuées et prouvaient que nous suivions des schémas de déplacements assez réguliers. Pour autant, les algorithmes étudiés alors, ne pouvaient prédire les exceptions de ces routines.

Imaginons par exemple que chaque dimanche soir, jour de blues parmi les jours de blues, vous allez louer dans la DVDthèque du coin un vieux Disney histoire d'égayer la soirée. Il n'est pas très difficile pour votre GSM de reconnaitre et prédire cette habitude. Mais imaginons que vous comptiez ce dimanche justement retrouver vos amis au pied d'un concert Place des Palais. Vous reconnaitrez qu'il est bien difficile pour votre portable de prédire votre venue à cet évènement exceptionnel.

Et pourtant... Mirco Musolesi, Manlio Domenico et Antonio Lima de l’Université de Birmingham, qui ont réalisé cette première étude, ont mis au point de nouveaux algorithmes en combinant vos données personnelles à celles de vos amis enregistrés dans votre carnet d'adresses. « En observant comment les mouvements des individus sont corrélés à ceux des personnes qu’elles connaissent, l’algorithme de l’équipe est capable de deviner où les participants de l’expérience vont se diriger » explique le site Slate.fr. La marge d’erreur moyenne de ce nouvel algorithme? Pas plus de 20 mètres.

Le défi de la vie privée

Nokia mobile a décidé de remettre le prix Data Challenge à ces chercheurs pour une découverte qui pourrait bien intéresser certaines autorités. Dans le magazine Forbes, Parmy Olson explique que si ces autorités « pouvaient imaginer quels schémas de déplacement sont associés à certains types de crimes, elles pourraient être capables de poster des officiers au bon endroit et au bon moment pour prévenir ces actes. »

Au grand bonheur sans doute des adeptes de la vie privée, il reste cependant des améliorations à prévoir pour que cet algorithme puisse réellement guider les autorités. Néanmoins, que ce soit pour des fonctions commerciales ou publicitaires, cette découverte ne devrait pas rester lettre morte. Un GSM nous dira-t-il où elle s'arrêtera ?

Publicité clickBoxBanner