Une première contravention à cause de Google Glass

Cl.D. Publié le - Mis à jour le

Cyber

Une Californienne a eu une bien mauvaise surprise sur la route le 30 octobre dernier. Alors qu'elle dépassait la vitesse autorisée, Cecilia Abadie a été arrêtée par la police. Jusque là, rien d'anormal. Mais la jeune femme portait également des Google Glass au volant. Ce délit lui a valu une "prune", en plus de celle reçue pour excès de vitesse. L'agent a en effet appliqué la loi californienne en vigueur, soit l'interdiction de conduire en regardant un moniteur.

Cecilia Abadie est en fait une Google Glass Explorer. Elle a été choisie pour tester les lunettes à réalité augmentée avant leur sortie sur le marché. Les Google Glass sont également équipées d'une caméra, d'un micro, du Bluetooth et d'un accès Wi-Fi notamment.

Surprise, la jeune Californienne a alors posté l'amende sur son compte Google+, sans préciser le montant de la contravention. Elle se demande, en effet, si les Google Glass sont illégales au volant ou si le policier a fait erreur. Il semble que Cecilia Abadie soit la première victime de la situation. Mais celle-ci fait en tout cas débat. Il y a les "pour", ceux qui soutiennent Cecilia via notamment un hashtag Twitter #FreeCecilia. Il y aussi les "contre" pour qui conduire muni de Google Glass peut nuire à la concentration des automobilistes.

Il faudra voir maintenant ce que prévoiront à l'avenir les lois des différents pays dans lesquels seront commercialisées les Google Glass. Il faudra aussi voir si les férus de technologie débourseront la "modique" somme de 1100 euros pour voir la réalité augmentée... 

Publicité clickBoxBanner