Virus : 1.700 Belges pourraient perdre leur accès au web le 9 juillet

BELGA Publié le - Mis à jour le

Cyber

Environ 1.700 ordinateurs belges encore contaminés par le programme malveillant DNS Changer n'auront plus accès à internet dès le 9 juillet si leur utilisateur n'intervient pas pour se débarrasser du virus, annonce vendredi CERT.be, l'équipe fédérale d'intervention d'urgence en sécurité informatique.

Quelque 300.000 ordinateurs dans 100 pays seraient encore infectés. Le FBI américain fermera définitivement le 9 juillet le serveur temporaire qui intercepte la redirection des PC contaminés par le virus DNS Changer. Les ordinateurs infectés ne pourront alors plus accéder à internet.

En Belgique, environ 4.000 ordinateurs ont été contaminés par DNS Changer, dont 1.700 le seraient encore actuellement, avance CERT.be. L'équipe fédérale d'intervention d'urgence en sécurité informatique invite dès lors les Belges à consulter le site www.dns-ok.be pour s'assurer qu'ils ne sont pas concernés. Si leur ordinateur est contaminé, les utilisateurs seront invités par le site à suivre une série de conseils pour se débarrasser du virus.

Le site, lancé par CERT.be, a déjà accueilli plus de 1,3 million de visiteurs uniques, dont 2.000 étaient effectivement infectés. "Ce qui est positif, c'est qu'un si grand nombre de personnes aient contrôlé leur ordinateur et que seul un nombre limité d'ordinateurs semble avoir été contaminé par DNS Changer", estime le coordinateur de l'équipe fédérale, Christian Van Heurck.

Le programme malveillant DNS Changer renvoie automatiquement les utilisateurs sur des copies de sites web réputés afin de voler leurs données et de leur montrer toutes sortes de publicités grâce auxquelles les cybercriminels gagnent de l'argent.

Publicité clickBoxBanner