Wikipédia utilisé comme outil de travail

AFP Publié le - Mis à jour le

Cyber

Détournant les préjugés habituellement défavorables des universitaires contre l'encyclopédie en ligne Wikipédia, une université canadienne l'a transformée en outil de travail, poussant ses étudiants à y publier leurs travaux.

Dans le cadre du cours "Meurtre, folie et chaos" dans la littérature latino-américaine, le professeur Jon Beasley-Murray, de l'université de Colombie-Britannique (ouest), a posé comme défi à ses étudiants de faire accepter leurs travaux comme "articles de qualité" par "l'encyclopédie libre" qui a créé cette catégorie pour mettre en exergue les publications les plus fiables, et rehausser ainsi sa réputation scientifique. Sur plus de 2 millions d'articles publiés en anglais, seuls 2.000 ont actuellement droit à ce label.

Wikipédia "représente une tribune beaucoup plus large" pour les étudiants que le simple fait de soumettre un travail écrit dans le cadre d'un cours universitaire, explique M. Beasley-Murray, qui a promis la note maximale à ceux de ses étudiants qui réussiraient ce défi. En mai, neuf de ses étudiants avaient atteint ce but grâce à trois articles écrits en commun, corrigés et améliorés au fil des jours, et finalement reconnus comme "articles de qualité". Cette gageure leur a demandé quatre mois de travail assidu, et un des articles distingués a même été révisé un millier de fois, selon le professeur. Le site de Wikipédia encourage en effet "les milliers de lecteurs anonymes" à "rédiger, améliorer et corriger en permanence" les articles publiés.

"C'était vraiment excitant, et je sens que j'ai accompli quelque chose", a déclaré Eva Shiu, qui a travaillé sur un article consacré à l'écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez. "J'étais devenue accro", confie la jeune étudiante à l'AFP. "Parfois je restais réveillée jusqu'à 3 ou 4 heures du matin pour y travailler". Monica Freudenreich, qui a participé à un article sur l'écrivain guatémaltèque Miguel Angel Asturias, a, elle, été éblouie par l'idée de voir son travail survivre sur internet. "D'habitude, les papiers que je remets à la fin d'un semestre sont rangés dans un classeur, et finissent sous mon lit", dit-elle.

Mais tous n'ont pas connu une expérience aussi gratifiante. Certains articles d'étudiants ont même été immédiatement effacés des pages de Wikipédia, qui donne à ses visiteurs la possibilité de "proposer la suppression" des articles considérés comme non valables. "Quelquefois, ça a été un désastre", reconnaît M. Beasley-Murray.

"Mais cela a été une grande expérience éducative pour les étudiants", soutient-il. L'équipe de Wikipédia elle-même encourage les enseignants à évoquer l'exemple de l'encyclopédie en ligne dans leurs cours "pour montrer comment un site internet au contenu librement réutilisable fonctionne (ou ne fonctionne pas)", selon son propre aveu.

Publicité clickBoxBanner