France 2017 Emmanuel Macron n'est même pas en place depuis une semaine que des sondages essaient déjà de déterminer sa cote de popularité à ce stade de son mandat.

Selon une étude Elabe pour Les Echos et Radio Classique, le président fraîchement élu serait crédité de 45% d'opinions favorables, beaucoup plus que Hollande à la fin de son mandat (26%) mais beaucoup moins que Hollande au début de celui-ci (58%).

Les Echos expliquent par ailleurs que le fondateur de La République en Marche écope d'une cote inférieure à celle de tous ses prédécesseurs au début de leur mandat. (59% pour Sarkozy, 53% pour Chirac). 

Selon ce sondage, Edouard Philippe, son Premier ministre, est lui crédité de 36% de confiance.

Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d'Elabe, explique qu'"Emmanuel Macron est dans une situation tout à fait inédite sous la Vème République. On sent un certain attentisme des Français et, face à eux, un Président de la République et un Premier ministre qui vont avant tout devoir faire leurs preuves".

Si l'on détaille ces résultats, il semblerait qu'un électeur sur deux de François Fillon (49%) lui fait confiance. 56% des électeurs de Benoît Hamon sont séduits par Emmanuel Macron qui convainc presque tous ses propres électeurs (92%).

Autre bonne nouvelle pour Emmanuel Macron : 75% des personnes qui ont voté pour lui pour faire barrage au FN lui font aujourd'hui confiance.

Mélenchon s'écroule

Il était encore la personnalité politique préférée des Français il y a un mois, Jean-Luc Mélenchon s'écroule complètement dans ce nouveau sondage d'opinions. Il a ainsi perdu 17 points depuis le dernier sondage. Il ne recueille plus maintenant que 34% d'opinions favorables. 

Il faut dire que la variation est on ne peut plus volatile chez le candidat de la France Insoumise. Avant sa chute de 17 points, il en avait gagné... 19 pour s'arroger la place de personnalité politique préférée des Français. L'ancien sénateur socialiste retombe à la troisième marche de ce podium très convoité derrière Jean-Yves Le Drian (37%, + 6 points) et  Alain Juppé (50%, +6 points).

Sondage réalisé les 16 et 17 mai auprès d'un échantillon de 999 personnes, par Internet, selon la méthode des quotas.