France 2017

A l’heure où tous les regards sont tournés vers le scrutin présidentiel français, un autre rendez-vous crucial se dessine déjà : les législatives. Celles-ci se tiendront les 11 et 18 juin prochains. Car si un candidat peut être propulsé à la tête de l’Elysée, son élection peut être "corrigée" lors des législatives qui suivent ce scrutin mais qui doivent, logiquement, permettre au président de décrocher une majorité parlementaire lui permettant de mettre en œuvre le programme politique annoncé.

Dans l’histoire de la Ve République, aucun président fraîchement élu n’a été privé ensuite d’une majorité parlementaire cohérente. En tout cas, en début de mandat. Mais alors que les grands favoris de l’élection présidentielle ne disposent pas tous d’une assise politique préexistante, parviendront-ils malgré tout à disposer d’une majorité parlementaire ?

Des candidats en difficulté

(...)