France 2017 Laurence Haïm est un visage connu des téléspectateurs français: elle a longtemps été correspondante aux Etats-Unis pour de nombreux médias, principalement iTélé (devenu CNews). Reconnue pour ses qualités déclamatoires et sa culture politique, elle avait surpris tout le monde en annonçant qu'elle abandonnait son métier pour devenir... membre de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, avant l'élection de celui-ci.

Nouveau rebondissement le 12 juillet dernier, quand on apprend qu'elle quitte l'équipe d'EM pour... retourner dans le journalisme. Ou comment enjamber la barrière de façon déconcertante.

Raillée depuis quelques jours sur la toile, Laurence Haïm aurait demandé à Emmanuel Macron de lui trouver un poste d'ambassadrice, ce à quoi le président aurait répondu "Non mais je rêve! Et puis quoi encore!", selon nos confrères du Canard enchaîné. Mais l'intéressée dément sur Twitter: "Je n’ai jamais voulu être ambassadeur. Sauf des News .Je suis toujours honnête dans mes propos. Merci à tous pour votre soutien", écrit-elle.


Cet entretien apparemment imaginaire n'est donc pas la raison pour laquelle Laurence Haïm et Emmanuel Macron ont pris des chemins différents. "Macron avait des côtés que je n'aimais pas (...) mais je les garde pour moi", confie-t-elle au Journal du dimanche .

Quelques extraits de l'interview:

"J'étais venue pour accompagner Emmanuel Macron dans sa route pour la présidence, maintenant qu'il a été élu, c'est un deuxième acte. A mon sens, j'ai réussi le premier."

"J'ai d'abord besoin de m'arrêter un petit peu pour réfléchir. J'ai envie de voir ce qui va se passer."

"Il y a des instants de cruauté dans le monde politique que je garderai pour moi. J'ai aussi lu ou entendu des choses que je n'avais pas dites ou pas faites."

"A l'international, Macron fait un sans-faute absolu. Il a réussi à remettre la France au centre du monde."

"Emmanuel Macron est beaucoup plus proche de Donald Trump qu'Angela Merkel."

De retour aux Etats-Unis, Laurence Haïm a rejoint un ancien conseiller de Barack Obama et travaille au sein de l'institut d'études politiques de l'université de Chicago.