International Sous le feu des projecteurs, un petit coup de chaleur... et un peu de poudre pour corriger la sueur. Un peu, ou beaucoup?  

François Hollande s'était attiré les foudres de l'opinion publique pour le coût réclamé par son coiffeur: 10.000 euros bruts par mois en 2012. Après le "coiffeurgate", voici le "make-upgate" d'Emmanuel Macron. Sa maquilleuse attitrée a adressé à l'Elysée deux factures aux montants exhorbitants: 10.000, puis 16.000 euros.

C'est ce que révèlent nos confrères du Point, un total valable uniquement pour les trois premiers mois du mandat de Macron, alors que la maquilleuse en question l'a également suivi durant sa campagne. 

Une différence notable entre les deux chefs d'Etat, cependant: François Hollande employait des personnes intérieures à l'Elysée, tandis qu'Emmanuel Macron fait appel à des professionnels qu'il choisit lui-même. En l'occurence, une certaine Natacha M. 

L'Elysée a réagi: "Nous avons fait appel à un prestataire dans l'urgence. Ce poste de dépense a vocation à être réduit significativement".

Mais pour info, la maquilleuse de Hollande était, elle, payée 6.000 euros nets par mois.