International

Au moins 26 membres des forces du régime syrien et neuf combattants russes ont été tués dans une attaque du groupe jihadiste Etat islamique (EI) perpétrée mercredi dans l'est de la Syrie, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon l'OSDH, les jihadistes ont visé un groupe de combattants syriens et russes alliés dans une zone désertique de la province de Deir Ezzor, près de la ville de Mayadine.

"Trente-cinq forces progouvernementales ont été tuées, et parmi elles figurent au moins neuf combattants russes. Une partie de ces Russes sont des soldats, mais pas tous", a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Les 26 autres appartiennent aux forces du régime, a-t-il ajouté.

L'armée russe soutient dans les airs et au sol le régime de Damas depuis septembre 2015. Des informations circulent sur la présence de mercenaires russes sur le terrain.

Le ministère russe de la Défense a plus tôt fait état de la mort de quatre soldats russes dans des affrontements dans cette région, sans toutefois mentionner de date ni de lieu précis.

Selon l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, il s'agit du même incident.

Les troupes du régime syrien et ses alliés d'un côté, la coalition internationale et les Forces démocratiques syriennes (FDS, une coalition dominée par les Kurdes) de l'autre mènent des offensives distinctes contre l'EI dans la province de Deir Ezzor.