International

Quatre personnes ont été tuées et 22 autres blessées dimanche dans une attaque à la bombe à Jijiga, capitale de la région Somali, dans l'est de l'Ethiopie, selon un nouveau bilan annoncé par la police. "Le bilan est maintenant de quatre morts et 22 blessés", a déclaré le porte-parole de la police fédérale éthiopienne, Demsash Hailu. Un précédent bilan faisait état de trois morts et 20 blessés.

L'attentat a eu lieu près d'un hôtel dans le centre de Jijiga, selon la police. "Il s'agit définitivement d'une attaque terroriste, une bombe avait été placée dans cette zone", a affirmé le chef de la police de la province Somali, Yusuf Mahmoud Mussai. "Nous avons jusqu'à présent arrêté un suspect et nous suivons des pistes", a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions sur le suspect appréhendé.

L'Ogaden, région isolée de l'est de l'Ethiopie, est peuplée essentiellement de Somalis. De nombreuses attaques s'y sont déroulées ces dernières années, le plus souvent attribuées aux rebelles séparatistes du Front national de libération de l'Ogaden (ONLF). L'armée éthiopienne a lancé en mai 2007 une vaste opération contre l'ONLF, créé en 1984 et qui réclame l'autonomie de cette région, frontalière de la Somalie, et riche en ressources naturelles. L'ONLF a revendiqué plusieurs attaques en 2007 contre l'armée et contre une installation pétrolière chinoise.

Addis Abeba a limité l'accès de cette région aux journalistes et aux organisations humanitaires. Les autorités éthiopiennes accusent régulièrement l'ONLF et d'autres groupes autonomistes d'être les auteurs d'attentats à la bombe, notamment dans la capitale. Début septembre, six personnes avaient été tuées et 17 autres blessées par l'explosion d'une bombe à Addis Abeba.