International

L'aviation russe n'est pas intervenue dans la Ghouta orientale, où près de 80 civils ont péri vendredi dans les frappes sur les zones rebelles assiégées selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a assuré l'armée russe.

"Les affirmations de l'OSDH (...) sur les soi-disant frappes russes sur la Ghouta orientale ne sont qu'un +fake+ de plus", a affirmé le ministère russe de la Défense, cité par les agences de presse officielles.

"L'aviation russe n'a aucune mission militaire dans la Ghouta orientale et n'en a effectué aucune" dans cette région, a-t-il ajouté.

Vendredi dans la Ghouta orientale, 76 habitants ont été tués, principalement dans les raids sur les localités de Saqba et Kfar Batna, selon l'OSDH, qui a attribué les frappes à l'aviation russe.

Depuis le début de l'assaut lancé le 18 février dans la Ghouta orientale par le régime de Bachar al-Assad, appuyé par son allié russe, les forces gouvernementales syriennes ont repris 70% de cet ultime bastion rebelle aux portes de Damas.

Au moins 1.346 civils, dont 270 enfants, ont été tués et des milliers blessés en près d'un mois de bombardements, selon un dernier bilan de l'OSDH.