International Le long de la frontière israélienne, les manifestants sont surtout des jeunes hommes désemparés. Le mot d’ordre des manifestants, franchir la frontière de manière "pacifique" pour retrouver leur village perdu. Les manifestations de ce vendredi s’annoncent potentiellement violentes.

Généralement déserte, la piste située à la sortie du quartier de Chajaya, à l’est de Gaza-Ville, connaît depuis quelques jours un trafic inhabituel. A pied, en voiture, en moto, parfois à cheval, des dizaines de personnes l’empruntent désormais. Elle débouche sur un immense terrain vague, cerné de parcelles agricoles avec, à quelques centaines de mètres en arrière-fond, la frontière avec Israël, placée sous haute surveillance.

(...)