International Pour ces deux familles, c'est un nouveau choc.

Mercredi matin, une grosse confusion a eu lieu dans la chambre mortuaire de la Timone, un hôpital de l'est de Marseille. Deux enfants, l'un grand prématuré âgé de cinq jours et une autre née il y a deux mois, ont été échangés avant leurs obsèques et leur incinération. Ainsi, les parents du premier bébé ont assisté aux obsèques de l'autre bébé.

Trois heures après les obsèques, les pompes funèbres se sont rendues compte de l'erreur et ont appelé les parents.

"J'ai d’abord cru à une horrible blague et j’ai raccroché", explique la mère du premier enfant à la Provence "avant de rappeler et de comprendre que c’était bien vrai. C’est une double peine qui m'est tombée sur la tête, et qui s’ajoute à la mort de ma fille."

Pour ces deux familles, c'est un nouveau choc dans cette épreuve. "Je culpabilise aussi d’avoir pleuré et assisté à l’incinération du corps de l’enfant d’une autre famille... Je trouve scandaleux que la Timone (l’hôpital marseillais, ndlr) puisse faire ce genre d'erreur", se désole-t-elle auprès du journal local. 

L'autre famille qui n'a donc pas pu assister à l'incinération de son enfant a décidé de porter plainte contre l'hôpital qui n'a pas encore réagi.