International

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé lundi l'Iran de vouloir "détruire" l'Etat hébreu, lors d'une rencontre à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine.

L'Iran a "l'intention de nous détruire", a affirmé le Premier ministre israélien, lors d'un discours avec M. Poutine au musée du Judaïsme, où a eu lieu une cérémonie en mémoire des victimes de la Shoah.

"Nous lui ferons face avec toute notre force pour garantir le caractère éternel d'Israël", a-t-il ajouté, martelant qu'"il n'y aura pas d'autre Holocauste."

M. Netanyahu avait déjà dénoncé la "menace" du renforcement de la présence iranienne en Syrie lors de sa dernière rencontre en août avec Vladimir Poutine, dont le pays est, avec l'Iran, l'un des principaux alliés du régime de Damas.

Ses propos font également écho à ceux qu'il avait tenu en mars 2017 lors d'une visite en Russie, accusant l'Iran de vouloir "détruire l'Etat juif". Vladimir Poutine avait alors balayé ces accusations, invitant le Premier ministre israélien à tourner la page.

Lundi, le président russe a de son côté dressé un parallèle entre l'antisémitisme et la "russophobie", alors que Moscou accuse souvent d'"hystérie antirusse" les Etats-Unis et le monde occidental en général.

"Je suis convaincu que les responsables politiques et religieux doivent faire tout leur possible pour (...) empêcher que grandissent les graines de l'idéologie nationaliste quelles que soient leur forme: l'antisémitisme, la russophobie et toutes les phobies fondées sur la haine", a-t-il déclaré.