International La mairie de Nîmes invite 400 écoliers, âgés de 6 à 11 ans, à visiter une exposition dédiée à la tauromachie. La violence de certaines scènes qui y sont présentées révolte les militants anticorrida, à défaut d’inquiéter les parents des élèves ou le rectorat.

Des capes et des épées, des taureaux et des toreros. Mais aussi du sang et de la souffrance, de l’agonie et de la violence : voilà le menu de cette sortie culturelle proposée par la ville de Nîmes à 400 écoliers, du CP au CM2. Cette opération s’inscrit dans le cadre de Rendez-vous en terre d’Aficion, un week-end d’initiation à la tauromachie et de célébration de la culture taurine, entièrement gratuit, organisé jusqu’au 6 mai par la mairie nîmoise et les clubs taurins, et parrainé par un torero espagnol. Point d’orgue de ces festivités : une corrida, ce dimanche. Si celle-ci ne soulève guère de polémique, il n’en va pas de même concernant l’exposition à laquelle sont conviés les petits Nîmois.

(...)