International

La chancelière allemande Angela Merkel a promis du soutien dans l'accueil des migrants arrivant en Italie au nouveau Premier ministre Giuseppe Conte, lequel était en visite à Berlin lundi. Madame Merkel a souligné que la problématique des migrants devait être abordée déjà depuis l'Afrique du Nord, en Libye en particulier, et qu'il fallait pour cela collaborer avec l'agence onusienne pour les réfugiés, l'UNCHR. M. Conte a pour sa part réclamé plus de solidarité de la part de l'Union européenne afin de répartir la charge que représentent les migrants. Quelques heures avant cette rencontre avec Giuseppe Conte, Angela Merkel avait affirmé que l'UE devait revoir ses perspectives. "Les frontières italiennes sont des frontières européennes", a déclaré M. Conte, en ajoutant que l'Italie voulait modifier la réglementation Dublin (qui oblige les migrants à introduire une demande d'asile dans le premier pays de l'UE où ils posent le pied).

Les demandes d'asile doivent, selon Merkel et Conte, être déposées avant de franchir la Méditerranée, soit dans son pays d'origine, soit dans un pays de transit.

Angela Merkel espère pouvoir conclure des accords bilatéraux avec les pays voisins afin de pouvoir renvoyer les migrants présents à la frontière allemande et qui seraient déjà inscrits dans un de ces pays voisins.