International "L aissez-moi vous rappeler mon engagement et ma détermination pour m’assurer que le Royaume-Uni reste le meilleur endroit au monde pour établir et faire croître une entreprise de FinTech. Parce que la FinTech est l’avenir de la finance mondiale." Les applaudissements retentissent à la suite des propos du chancelier de l’Echiquier Philip Hammond.
Pourtant, nul doute que les centaines d’investisseurs et de représentants des cent Fintech (entreprise high-tech spécialisée dans la finance, NdlR) britanniques présents à cette conférence organisée ce 22 mars ont tous en tête le Brexit. A un an de la sortie du pays de l’Union européenne, chacun cherche à savoir comment se dessinera le monde des affaires au Royaume-Uni.
(...)