International

La participation au second tour des élections législatives françaises était en net repli en milieu d'après-midi, à 35,33% contre 40,75% à la même heure le 11 juin, selon le décompte du ministère de l'Intérieur.

Si la tendance se poursuit, la participation pourrait chuter à un niveau historiquement faible pour ce scrutin, qui devrait offrir une écrasante majorité de députés au président Emmanuel Macron.

L'institut Ipsos évalue que le taux d'abstention final sera "hors norme", avec 57%. Ipsos précise : "Plus qu'un record, c'est du jamais vu pour des élections législatives (...) L'abstention est massive et sans précédent dans l'histoire de la Ve République, hormis aux élections Européennes de 2009 (59,4%) et de 2004 (57,2%)".

17,75% à midi

A la mi-journée, la participation était déjà en recul, à 17,75% contre 19,24% dimanche dernier.

En 2012, il était à 21,41%. En 2007, il était à 22,89%. Enfin, en 2002, il était à 20,79%.


Comparaison du taux de participation aux législatives au premier et au second tour: