Accusé de fréquenter une femme mariée, il est atrocement mutilé

AFP Publié le - Mis à jour le

International Un villageois pakistanais se trouvait jeudi entre la vie et la mort après avoir été atrocement mutilé par la famille d'une femme qu'il aurait illégitimement fréquentée, selon la police.

Yousaf Khan, un barbier de 32 ans, a été enlevé par sept membres d'une influente famille de propriétaires terriens, qui lui ont arraché les yeux avec un couteau avant de lui couper les oreilles, le nez, les lèvres et la langue, a indiqué à l'AFP un policier en charge de l'affaire, Khaliq Riaz.

L'incident a eu lieu à Mirzapur, un village situé à quelque 120 km à l'est de Lahore, capitale culturelle et principale ville de l'est du Pakistan.

"Yousaf Khan était accusé de relation illégitime avec une femme" mariée, a ajouté M. Riaz, sans plus de précisions sur la nature de la relation.

"Cinq des coupables ont été arrêtés" par la police qui comptait également interpeller les deux autres, un homme et une femme, a-t-il ajouté.

"La famille (de la femme mariée) nous a dit qu'elle avait averti plusieurs fois Yousaf à propos de cette relation illégitime, et qu'elle a été forcée de prendre cette mesure extrême pour le punir", a poursuivi M. Riaz, dont les propos ont été confirmés par un autre policier du district, Sanaullah.

La victime a été depuis transportée dans un hôpital, où elle se trouvait dans un état critique, selon la police.

Dans les campagnes du Pakistan, où vivent la majorité des quelque 180 millions d'habitants du pays, le système judiciaire de l'Etat peine souvent à s'imposer face aux pratiques de justice ou vengeance familiales ou tribales.

Publicité clickBoxBanner