International

L'islamologue et théologien suisse controversé Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France et accusé d'abus sexuel sur des mineures en Suisse, est mis en congé de l'université d'Oxford, où il enseigne, a annoncé mardi l'université.

"D'un commun accord et avec effet immédiat, Tariq Ramadan, professeur d'études islamiques contemporaines a pris un congé de l'université d'Oxford", indique l'université dans un communiqué, soulignant que ce congé "n'implique aucune présomption ou acceptation de culpabilité et permet au professeur Ramadan de répondre aux accusations extrêmement graves portées contre lui".

"Un congé n'implique aucune présomption ou acceptation de culpabilité et permet au professeur Ramadan de répondre aux accusations extrêmement graves portées contre lui, qu'il nie catégoriquement, tout en répondant à notre principale préoccupation - répondre à la détresse accrue et compréhensible, et mettre en priorité le bien-être de nos étudiants et du personnel", souligne l'université.

Le département d’études contemporaines islamiques est le résultat d’un accord signé en 2009 entre l’université d’Oxford et le collège d’études islamiques de l’université Hamad Bin Khalifa (HBKU), basée à Doha au Qatar.