International

Nordahl Lelandais a déposé mardi une demande de remise en liberté dans le dossier de la disparition de la petite Maëlys, faisant valoir son innocence pour motiver sa requête, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Grenoble.

La réponse doit être rendue sous cinq jours et, ensuite, un appel serait éventuellement possible devant la Chambre de l'instruction, précise encore le parquet, confirmant une information de RTL.

Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, va "évidemment" se prononcer pour un maintien en détention, a-t-il indiqué à l'AFP.

L'avocat du principal suspect dans ce dossier, Alain Jakubowicz, n'a pas souhaité faire de commentaire.

La petite Maëlys a disparu dans la nuit du 27 août alors qu'elle assistait à un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Cette demande est avant tout symbolique car Nordahl Lelandais est également soupçonné de l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier. D'ailleurs dans ce dossier, où l'ex-militaire clame également son innocence, aucune demande de remise en liberté n'a été déposée pour l'instant, indique à l'AFP le procureur de Chambéry, Thierry Dran.