International Sous le coup de plusieurs accusations de viols, le théologien musulman se trouve désormais contraint de changer de ligne de défense et reconnaître au moins avoir eu une relation avec «Marie», l'une des trois femmes à avoir déposé plainte contre lui. Saïd Branine est catégorique : «Dans les milieux musulmans croyants, que Tariq Ramadan ait eu des relations extraconjugales est une chose considérée comme très grave, inacceptable.»