International

Moscou a affirmé mercredi que l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre était soit une "attaque terroriste" dont Londres n'a pas su protéger les victimes, soit une "mise en scène" des autorités britanniques. "Soit les autorités britanniques ne sont pas en mesure de fournir une protection contre ce type, disons-le ainsi, d'attaque terroriste, soit elles ont directement ou indirectement - je n'accuse personne de quoi que ce soit - mis en scène une attaque contre un citoyen russe", a déclaré un haut responsable de la diplomatie russe, Vladimir Ermakov, lors d'une réunion organisée par Moscou avec des diplomates étrangers pour exposer sa position.

Il a également indiqué que l'utilisation d'un agent innervant militaire pour empoisonner l'ex-espion, la version défendue par Londres, "aurait fait de multiples victimes". "N'importe quelle substance toxique militaire aurait fait de multiples victimes sur le lieu de l'empoisonnement. Mais à Salisbury, ce n'était pas du tout le cas", a déclaré M. Ermakov.