International Le président sud-africain Jacob Zuma n'a pas annoncé sa démission exigée par son parti, le Congrès national africain (ANC), lors d'un entretien télévisé mercredi sur la chaîne publique SABC, mais a assuré qu'il s'exprimerait plus tard dans la journée. 

"Je n'ai rien fait de mal (...), je suis en désaccord avec la décision" de l'ANC, a déclaré M. Zuma. "Si le parlement dit qu'il ne me veut pas, je partirai", a-t-il ajouté alors que les députés ont prévu de se prononcer jeudi sur une motion de défiance contre lui.