International Créé pour tirer au clair les allégations de corruption au sein de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), un groupe d’enquête indépendant a établi "qu’il existait un fort soupçon que certains membres actuels et anciens de l’APCE s’étaient livrés à des activités de nature corruptrice en faveur de l’Azerbaïdjan". C'est le cas d'un Espagnol et d'un Italien.