International

Selon eux, s’allier avec Angela Merkel n’est pas un rempart contre l’extrême droite. Au contraire. Reportage.

Berlin, Duisbourg, Cologne et puis encore Berlin… depuis deux semaines, le leader des jeunes socialistes, Kevin Kühnert sillonne l’Allemagne pour convaincre les militants du Parti social-démocrate (SPD) de rejeter le contrat de coalition conclu le 7 février avec l’Union chrétienne-démocrate de la chancelière Angela Merkel, et son alliée bavaroise, la CSU.