International

"Nous sommes plus nombreux": quelque 50.000 personnes ont participé lundi soir à un concert rock à Chemnitz contre la xénophobie, soutenu par les plus hautes autorités de l'Etat qui appellent les Allemands à se mobiliser contre "la haine" propagée par l'extrême droite. Alors que les organisateurs attendaient entre 20.000 et 30.000 participants, quelque 50.000 personnes, selon les chiffres fournis par la ville de Chemnitz, ont assisté à ce concert gratuit où se sont produits des groupes de la scène locale et nationale.

"Il ne s'agit pas ici d'une bataille gauche contre droite mais d'une évidence, et ce peu importe votre couleur politique: s'opposer à une foule d'extrême droite qui devient violente", a expliqué Campino, chanteur vedette du groupe Toten Hosen, très célèbre en Allemagne. "Il est très important que nous arrêtions ce mouvement tant que c'est encore une boule de neige et avant que cela ne devienne une avalanche", a ajouté le chanteur, expliquant sa présence "en tant que citoyen" et non chanteur.

Cet événement, prévu depuis une semaine "pour que les gens de Chemnitz ne se sentent pas seuls", avait été organisé en réaction à plusieurs manifestations anti-étrangers de l'extrême droite depuis une semaine.