International C’est peu dire que les délégués du SPD ne débordaient pas d’enthousiasme pour ce qu’Annette Heidrich, député au Bundestag et déléguée de Bavière, nous décrit comme un "mariage forcé". "Trancher a été très difficile pour tout le monde. En gros, nous avions le choix entre la peste et le choléra", précise-t-elle. Entre une nouvelle coalition avec Angela Merkel ou se lancer dans de nouvelles élections "sans fonds ni propositions nouvelles".