International

Des manifestations pour protester contre le succès du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) lors des élections fédérales ont lieu dans tout le pays dimanche soir. Des militants anti-racistes se rassemblent ainsi à Berlin, Francfort, Cologne et Hambourg.

Le premier mouvement a eu lieu sur la Alexanderplatz à Berlin, où la formation célèbre son entrée au Parlement fédéral. Un millier de personnes y protestaient bruyamment. A Francfort, quelque 800 personnes s'étaient réunis dans le centre-ville pour la même raison. Environ 400 personnes manifestaient également à Cologne et Hambourg.

Le racisme ne sera pas toléré parmi les députés, prévient un leader de l'AfD

Jörg Meuthen, un des principaux responsables de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), a déclaré sur le plateau de la ZDF que "la xénophobie et le racisme ne seront pas tolérés, car nous n'entretenons pas ce genre de position". L'AfD a réalisé dimanche une percée historique en remportant 13,2% des suffrages, marquant le retour de l'extrême droite au sein du parlement allemand. La formation devrait glaner 98 siège au Bundestag.

A l'annonce des résultats, des milliers d'Allemands sont sortis dimanche soir pour protester contre cette victoire d'un parti souvent décrié comme étant xénophobe, raciste et anti-immigration.

Depuis la création du parti, plusieurs responsables se sont fait remarquer par des propos racistes ou glorifiant le passé national-socialiste de l'Allemagne. Alexander Gauland, l'un des chefs de file de la campagne électorale de l'AfD, a ainsi loué pas plus tard que la semaine passée les actes des soldats nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.