International Les familles politiques se déchirent après la conclusion du contrat entre SPD, CDU et CSU.

Le carnaval bat son plein en Allemagne et la pagaille politique est à son comble. Après quatre mois d’allers et retours, la chancelière Angela Merkel avait enfin son programme de gouvernement et une équipe de coalition presque complète mais voilà : l’encre du contrat de mariage est à peine sèche que les familles politiques se déchirent déjà.

Première victime des déflagrations internes, Martin Schulz a renoncé à briguer le poste de ministre des Affaires étrangères sous la pression de son parti. "J’espère sincèrement que cela mettra fin aux débats personnels au sein du SPD", a-t-il expliqué vendredi.

(...)