International

À trois jours du début du Mondial, Amnesty International a voulu dénoncer les persécutions dont font l’objet les défenseurs des droits de l’homme en Russie "qui sont victimes de harcèlement, d’intimidations, d’agressions physiques, de campagnes de diffamation et dans certains cas de placement en détention arbitraire uniquement en raison du travail essentiel qu’ils mènent"

L’organisation a formé une équipe de onze "footballeurs" qui ont tiré, par-dessus la grille de l’ambassade de Russie à Bruxelles, une centaine de ballons portant l’inscription "Justice4Oyub", en référence à Oyub Titiev, directeur du bureau tchétchène de l’ONG Memorial, en prison depuis janvier.